Aller au contenu principal

Un nouveau Chief Data Officer chez Storengy

Paul Fournier a rejoint Storengy afin d’apporter son expertise pour définir et mettre en oeuvre une stratégie centrée autour des données

Storengy, spécialiste du stockage de gaz naturel, mise sur l’utilisation de la data pour améliorer la gestion de ses 14 sites industriels en France. Ainsi, un poste de Chief Data Officer a été créé. Sa mission : s’appuyer sur les données récoltées au sein de toutes les activités de l’entreprise pour permettre de guider la stratégie globale et l’excellence opérationnelle.

Chief Data Officer, un métier tremplin pour une industrie 4.0

Paul Fournier a rejoint Storengy en tant que Chief Data Officer afin d’apporter son expertise pour définir et mettre en oeuvre une stratégie centrée autour des données. Ingénieur chimiste de formation, Paul Fournier a construit l’ensemble de sa carrière dans le secteur du numérique et des systèmes d’information que ce soit au service de la relation client ou des modes de fonctionnement agile en interne. Auparavant, il exerçait la fonction de IT Data Officer depuis 2018 chez GRDF.

Sous la responsabilité de Charlotte Alardet, directrice des systèmes d’information, et en relation avec les différents métiers, il entend mener à bien l’intégration de la data dans le programme industrie 4.0 sur 3 ans selon plusieurs axes de développement pour une utilisation de plus en plus diversifiée des données :

  • la valorisation des données : Storengy collecte des données dans le but de les utiliser pour améliorer le pilotage opérationnel de ses sites, à travers des innovations qui permettront de garantir leur bon fonctionnement ou d’optimiser la maintenance. La data peut également contribuer par les connaissances qu’elle apporte, à la transformation des stockages pour accueillir toujours plus de gaz renouvelables ;
  • la gouvernance des données : confier à des gestionnaires internes de la donnée la responsabilité de collecter et cartographier la data fiable afin de l’exploiter de la meilleure manière possible ;
  • le développement de la culture et de l’expertise data : valoriser, expliquer, partager la data et ses enjeux afin que chacun puisse y accéder et en bénéficier pleinement.

Paul Fournier explique « La création de mon poste apporte une nouvelle dimension à la gestion des données au sein de Storengy. La data doit être considérée comme un actif de l’entreprise. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que l’on pourra exploiter l’analyse des données de manière transverse au service de l’ensemble des départements et activités de l’entreprise, que ce soit les fonctions support (RH, finances…), les fonctions commerciales pour continuer à accroître la satisfaction de nos clients, mais également les fonctions opérationnelles pour se projeter vers la maintenance prédictive et le machine learning ».

La data, clé de voûte d’une industrie intelligente

Si, de par ses activités de stockage, Storengy utilise déjà beaucoup les outils digitaux pour le pilotage des sites et assurer la sécurité des collaborateurs, sa transition vers une industrie 4.0 passe par l’optimisation de la collecte et de la mesure des données. En effet, elles se révèlent indispensables pour passer du simple partage d’une information à la capacité de prédire et d’anticiper un événement.

Pour optimiser ces usages, plusieurs programmes sont en cours de déploiement ou d’élaboration avec les directions métier. Par exemple :

  • la mise en place de capteurs IoT sur les sites afin de mesurer en temps réel les changements de pression des puits de stockage ou pour surveiller la corrosion des canalisations. Ceci permet de déclencher des actions de maintenance au bon moment (ni trop tôt, ni trop tard) ;
  • l’amélioration de la mobilité sur le terrain : tous les collaborateurs sont équipés d’une tablette pour sécuriser la saisie des données informatiques et consulter les catalogues de maintenance au plus près des installations ;
  • création d’un DataCatalog : recensement de l’ensemble des données de l’entreprise pour décloisonner les informations et favoriser leur utilisation.

CV Paul Fournier, 45 ans 

 Formation
 École d’ingénieur de chimie de Toulouse – 1998

 Expériences

 - 2020 : Chief Data Officer chez Storengy

 - 2011-2020 : différents postes chez GRDF

 IT Data Officer (2 ans), Responsable   Innovation numérique & DataLab (2 ans), Responsable cellule développement rapide en méthode agile (3 ans) et Responsable application (1 an).

 - 2006-2011 : Intégrateur d’application à la Direction des Systèmes d’Information chez   GDF SUEZ

 - 1998-2006 : différents postes chez Steria – Développeur Java, Chef de projet SI, Consultant ERP dans le secteur énergétique.

Télécharger le communiqué de presse ici.

Storengy

Storengy, filiale d’ENGIE, est l’un des leaders mondiaux dans le stockage souterrain de gaz naturel. Fort de 60 ans d’expérience, Storengy conçoit, développe et exploite des installations de stockage, et offre à ses clients des produits innovants. L’entreprise dispose de 21 sites de stockage de gaz naturel, totalisant une capacité de 12,2 milliards de m³ en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Storengy se positionne aujourd’hui comme un acteur-clé dans le développement de la géothermie (production de chaleur ou de froid et production d’électricité) et de solutions novatrices de production et de stockage d’énergies décarbonées (biométhane, hydrogène, …).

Contacts médias :
Monet + Associés pour Storengy – Marie Leroy
@ : marie@monet-rp.com – Tél : 06 82 97 97 50
@ : storengy-communication-externe@storengy.com
www.storengy.com