Aller au contenu principal
Actualités 16 juin 2022

Storengy mesure ses émissions de méthane à l'aide d'un drone

Dans un objectif de neutralité carbone, Storengy lance un système de mesure des émissions de méthane (CH4) de type « Site Level ».

Mesure de nos émissions de méthane

Dans un objectif de neutralité carbone, Storengy souhaite mettre en place un système de mesure des émissions de méthane (CH4) de type « Site Level » sur les différents sites de stockage. Elle doit permettre de valider les données enregistrées habituellement au sol (méthode dite source level).

Une campagne de mesure des émissions s’est donc déroulée sur notre site de Saint-Illiers du 15 février au 04 mars 2022. Nos équipes ont fait appel à plusieurs partenaires afin de réaliser des mesures complémentaires avec un drone (méthode site level). L’utilisation d’un drone pour détecter et quantifier les émissions de méthane était une première chez Storengy, et le site de Saint-Illiers a fait office de pilote en la matière. Cette campagne avait pour objectif, à terme, d’améliorer le suivi des émissions (répondant ainsi aux engagements pris par Storengy France dans le cadre de l’OGMP 2.0) et d’anticiper les évolutions du projet de réglementation européenne sur les émissions de méthane.

Comment avons-nous procédé ?

Tout d’abord, nous nous sommes concentrés sur les émissions dites source level (du sol vers le ciel) avec l’aide de nos partenaires Bureau Veritas et RICE . Nous avons utilisé une caméra infrarouge, un système de bagging (ensachage de la fuite)  pour détecter et quantifier les émissions.

Deux autres partenaires, #Seekops et #SkyFutures, se sont occupés de la méthode de mesure par drone et qui viennent compléter la quantification des émissions de méthane du site. Une journée de préparation a été organisée en amont afin de présenter la réglementation à suivre avant de procéder au survol des zones à contrôler. Après avoir prédéfini les zones de survol, le drone a circulé au-dessus des équipements selon une trajectoire bien précise pour détecter et quantifier au mieux les fuites émanant des équipements au sol. Résultats ? le drone a bien détecté la présence de méthane dans l’air.